SOPK, qui consulter et pourquoi ?

SOPK, qui consulter et pourquoi ?

SOPK, vers quels professionnels de santé se diriger ? 

Que tu sois d’ores et déjà diagnostiquée avec un SOPK ou que tu aies des doutes parce que tu as des symptômes qui y ressemblent fortement, le choix des praticiens qui t’accompagneront vers du mieux-être peut souvent ressembler à un vrai parcours du combattant ! 😵‍💫

Si tu te sens un peu perdue parmi les informations que tu as déjà trouvées, c’est parfaitement normal, nous aussi on est passées par là ! 😉

C’est pourquoi, chez SOVA, on a décidé de te concocter un petit article spécial orientation praticiens de santé : dans cet article nous te présenterons qui sont les praticiens à consulter en cas de SOPK (soupçonné ou diagnostiqué) et pourquoi. 

La première partie de l’article sera dédiée à ton équipe médicale, constituée de professions médicales conventionnelles qui t’aideront à poser un diagnostic (SOPK ou autre) puis à assurer un suivi. Dans la seconde partie de l’article, nous te présenterons ton équipe “holistique" constituée de praticiens en santé complémentaire qui pourront t’aider à améliorer tes symptômes au quotidien et obtenir le soutien psycho-émotionnel dont tu as besoin. 


Ton équipe médicale

Plusieurs professionnels de santé peuvent intégrer ton équipe médicale en fonction de tes symptômes, ici nous te proposons de te présenter les professions suivantes : médecin généraliste, gynécologue/sage-femme, endocrinologue, diététicien/nutritionniste, kinésithérapeute, médecin psychiatre et psychologue (liste non exhaustive).

Ton médecin généraliste

Tu peux commencer ton parcours médical en consultant ton médecin de famille ou ton médecin généraliste. Certains médecins connaissent le SOPK et pourront déjà te prescrire un bilan sanguin et une échographie, s’ils l’estiment nécessaire. Ils pourront également renouveler des ordonnances pour des traitements médicamenteux si tu en as.

Dans tous les cas, il est nécessaire d’aller chez le médecin généraliste afin d’avoir une recommandation écrite (condition pour que la consultation soit prise en charge par la sécurité sociale) vers un spécialiste (endocrinologue notamment).

C’est lui qui recevra également en copie les résultats de tes examens et analyses afin de constituer ton dossier médical de suivi.

Ton gynéco ou ta sage-femme

Nous tenons à te rappeler qu’il est essentiel pour toi, que tu sois diagnostiquée SOPK ou non, d’avoir un suivi gynécologique par un professionnel ou une professionnelle spécialisé/e : que ce soit un médecin généraliste qui fait des suivis gynéco, un ou une gynécologue ou une sage-femme, notament pour la prévention de maladies comme le cancer du sein, ou encore du cancer du col de l’utérus. Ce suivi est encore plus essentiel en cas de symptômes tels que l’absence de règles, ou de douleurs dans le bas-ventre par exemple.

Les gynécologues sont des médecins spécialisés dans les soins de santé des femmes, y compris les problèmes liés à la santé reproductive. Ils peuvent également te prescrire les examens nécessaires pour poser le diagnostic du SOPK, te prescrire des traitements médicamenteux si besoin, et assurer le suivi médical dans le temps.

Pour en savoir plus sur les traitements en cas de SOPK, je t’invite à lire notre article sur le sujet.

Si tu veux bénéficier d’un suivi efficace, nous te recommandons de consulter un gynécologue spécialiste des troubles de la fertilité, dont le SOPK. Chez SOVA, nous savons que parfois se faire accompagner par le corps médical peut être délicat, afin de te faire accompagner par du personnel bienveillant et bien formé, nous te conseillons d’aller consulter les avis Google des médecins que tu vas consulter, ils sont souvent le reflet de leur pratique et de leur personnalité. Le site www.deuxiemeavis.fr  peut aussi t’aider à t’orienter vers des professionnels spécialistes du SOPK.

Tu peux également consulter une sage-femme : sache qu’elles sont parfaitement formées au suivi gynécologique général, même hors désir de grossesse. Elles pourront te prescrire un contraceptif, certains médicaments et assurer ton suivi gynécologique tout au long de ta vie. Là encore, toutes ne connaissent pas bien le SOPK mais tu y trouveras le plus souvent : un temps d’écoute plus long, des explications sur les actes médicaux effectués (examens gynécologiques) et parfois des propositions de prise en charge moins médicalisée (certaines sont formées à des techniques comme l’hypnose, l’acupuncture ou encore la phytothérapie).

Ton endocrinologue

Un ou une endocrinologue est un médecin spécialisé dans l'endocrinologie, une branche de la médecine qui se concentre sur le système hormonal, dit “endocrinien". C’est donc le ou la spécialiste de tes hormones ! L'endocrinologue diagnostique et traite les troubles hormonaux et métaboliques, y compris ceux liés à des conditions telles que le diabète, les troubles thyroïdiens, les troubles de la croissance, les problèmes de fertilité, les troubles menstruels, l'ostéoporose, et bien sûr le SOPK. (1)

Pourquoi privilégier l’endocrinologue plutôt que le gynécologue ? Le gynécologue est spécialisé surtout dans le système reproducteur féminin, il peut donc t’aider si tu désires concevoir ou si tu as besoin d’un suivi gynécologique standard. L’endocrinologue lui, est le spécialiste du système endocrinien, ce qui prend en compte à la fois les symptômes en lien avec ton cycle menstruel, mais aussi les symptômes en lien avec des troubles métaboliques éventuels (résistance à l’insuline, prise de poids importante) ou encore les symptômes dus à un excès d’hormones masculines (acné, perte de cheveux ou alopécie) ; c’est pour cette raison qu’on dit qu’il s’agit du spécialiste du SOPK. (2)

Il pourra te prescrire des tests hormonaux (bilans sanguins), ainsi qu’une échographie afin de détecter si tu remplis bien les conditions pour poser un diagnostic de SOPK. Pour rappel, tu pourras consulter ici les critères de diagnostic : C’est quoi le SOPK ? 

Il pourra également te recommander des traitements appropriés, qui peuvent inclure des médicaments, des thérapies hormonales, des changements de mode de vie et d'autres interventions.

Comme pour les gynécologues, oriente-toi plutôt vers un endocrinologue qui est spécialisé dans les troubles de la fertilité dont le SOPK, afin d’avoir un accompagnement au plus proche de tes symptômes et de tes besoins.


Ton diététicien/nutritionniste

En France, il existe deux grandes professions spécialistes de la nutrition : les diététiciens qui sont des professionnels formés soit par un BTS (2 ans post-bac) soit par un diplôme universitaire (2 ans) dispensant les connaissances nécessaires sur les besoins nutritionnels spécifiques selon différentes catégories de personnes. Le second professionnel de la nutrition est le nutritionniste qui est un médecin (le plus souvent généraliste) ou un diététicien qui a suivi une formation universitaire spécifique pour se former à la nutrition (branche de la médecine dédiée à l’alimentation). (3)

Ton diététicien

Le diététicien est un professionnel de la santé spécialisé dans le domaine de la nutrition et de l'alimentation. Son rôle principal est d'aider les individus à équilibrer leur alimentation en fonction de leurs besoins spécifiques, que ce soit pour des raisons de santé, de performance sportive, de perte de poids ou d'autres objectifs liés à la nutrition. 

Le diététicien fait partie des professions pris en charge par la sécurité sociale, tu peux directement prendre rdv avec un diététicien sans avoir besoin de la recommandation de ton généraliste 🙂. A nouveau, nous t’invitons à choisir un diététicien qui est formé à l’accompagnement du SOPK et donc aux besoins particuliers de cette pathologie complexe. Tu pourras trouver des praticiens spécialisés sur notre page partenaires. 

Le métier de diététicien joue un rôle crucial dans la prise en charge du SOPK, en tant que professionnel de l’alimentation, fournissant des conseils personnalisés sur comment mieux te nourrir pour aider à gérer les symptômes de cette affection. (4)

Le SOPK est souvent associé à des problèmes métaboliques, tels que l'insulino-résistance, l'obésité et des fluctuations hormonales. Le diététicien travaille en étroite collaboration avec les patientes pour élaborer des plans alimentaires adaptés, visant à réguler le poids, améliorer la sensibilité à l'insuline et stabiliser les niveaux hormonaux. Il sera également capable de t’accompagner dans un rééquilibrage alimentaire si tu souffres de troubles du comportement alimentaire, comme c’est souvent le cas avec le SOPK. (5)

Ton nutritionniste

Tu peux également choisir de consulter un nutritionniste qui est un expert en nutrition qui conseille et éduque les individus sur la manière dont leur alimentation peut affecter leur santé. Les nutritionnistes peuvent travailler dans divers environnements, tels que des hôpitaux, des cliniques, des entreprises, des écoles, ou exercer en tant que consultants indépendants. Ils peuvent être impliqués dans la prévention et la gestion de diverses conditions de santé par le biais de l'alimentation. Un nutritionniste formé au SOPK sera capable d’élaborer des conseils alimentaires adaptés aux particularités du syndrome et à tes symptômes. Il pourra d’autre part te conseiller certains compléments alimentaires en fonction de tes besoins personnels. Lorsqu’il s’agit d’un médecin, il pourra de même te prescrire si besoin des examens ou des traitements médicamenteux.

Pour en savoir plus sur l’alimentation à adopter en cas de SOPK, tu peux lire notre article Les bases de l’alimentation SOPK. 

Ton kinésithérapeute

Le SOPK peut s’accompagner de douleurs diverses qui touchent en particulier les zones du bas-ventre et du bas du dos (en lien avec l’inflammation locale de l’appareil reproducteur, pour en savoir plus sur les liens entre inflammation et SOPK, tu peux lire notre article : Le SOPK de type inflammatoire. 

Il existe également des kinésithérapeutes qui sont spécialisés dans les douleurs pelviennes, les douleurs du périnée ou encore les douleurs durant les rapports sexuels.

Tu peux également souffrir de douleurs dites posturales en lien avec une prise de poids importante. (6) Dans ces cas-là, il pourrait être pertinent pour toi d’aller consulter un kinésithérapeute qui pourra t’aider à soulager ces douleurs. Comme pour l’endocrinologue, il faudra passer par la case médecin généraliste pour obtenir une ordonnance pour des séances de kinésithérapie.

Les kinésithérapeutes utilisent une variété de techniques et d'exercices physiques pour aider leurs patients à retrouver ou à améliorer leur mobilité (rééducation après une opération), leur force musculaire, leur endurance et leur fonctionnalité globale. Ils travaillent souvent en collaboration avec d'autres professionnels de la santé, tels que des médecins, des infirmières et des ergothérapeutes, pour élaborer des plans de traitement complets. Le kinésithérapeute pourra t’aider à réintroduire des exercices physiques dans ton quotidien pour te remettre en mouvement, faciliter une éventuelle perte de poids et surtout soulager tes douleurs. (7) Tu pourras aussi bénéficier de massages thérapeutiques (d’ailleurs en France, il s’agit de la seule profession à avoir le droit de faire ce genre de massages) pour diminuer les douleurs et redonner de la mobilité (par exemple si tu as le dos tout coincé 😉).

Après une grossesse, le kinésithérapeute fait partie avec les sages-femmes des seules professions autorisées à pratiquer la rééducation du périnée, bien souvent nécessaire pour prévenir les fuites urinaires, retrouver de la tonicité et prévenir les futures descentes d’organes.

Ton psy

Le SOPK peut souvent s’accompagner de symptômes en lien avec la gestion du stress et l’anxiété. Si c’est ton cas également, nous t'encourageons fortement à te faire accompagner par un professionnel de la santé mentale 🙏 (pour plus d’infos sur les symptômes du SOPK, tu peux lire notre article Quels sont les symptômes du SOPK.) En France, tu vas trouver 3 professionnels de santé spécialisés dans l’accompagnement des troubles mentaux : le psychiatre, le psychologue et le psychothérapeute. (8)

Ton psychiatre

Les psychiatres sont des médecins spécialisés en psychiatrie (branche de la médecine spécialisée dans les maladies mentales). Ils ont donc suivi des études de médecine. Comme ils sont médecins, ils peuvent prescrire des médicaments et ont une formation médicale approfondie sur les maladies de la psyché et leurs impacts sur la santé globale.

Ils peuvent également pratiquer des approches thérapeutiques (par la parole), dont la psychanalyse (thérapie par la parole intensive durant plusieurs années), en plus de la gestion médicamenteuse. Ce spécialiste peut être fait pour toi si ton anxiété prend des proportions trop importantes dans ta vie de tous les jours et que tu pourrais donc bénéficier de la prise d’un médicament pour te soulager.

Ton psychologue 

Les psychologues ont suivi des études en psychologie à l'université (bac+5), mais ne sont pas médecins. Ils ont une formation approfondie dans l'évaluation et le traitement des aspects psychologiques du comportement humain. Les psychologues utilisent des thérapies (en général brèves) basées sur la parole et d'autres techniques psychologiques, mais ils ne peuvent pas prescrire de médicaments.

Nous te conseillons d’aller consulter un psychologue, si notamment tes troubles anxieux ou de l’humeur ne nécessitent pas la prise d’un médicament ou que tu souhaites privilégier une thérapie par la parole.

Ton psychothérapeute 

Les psychothérapeutes sont des psychologues ou des psychiatres qui, après avoir achevé leur formation universitaire (ou fac de médecine), complètent leur cursus par une formation à la psychothérapie. Celle-ci dure 5 ans et permet aux professionnels de se former plus spécifiquement à la relation d’aide (relation entre le thérapeute et l’accompagné).

Contrairement aux psychiatres, les psychothérapeutes ne sont pas autorisés à prescrire des médicaments en France.

En fonction de tes besoins, tu pourras donc choisir soit un psychiatre psychothérapeute soit un psychologue psychothérapeute pour t’accompagner dans la gestion de ton bien-être mental.


Ton équipe “holistique”

L’approche holistique de la santé vise à comprendre et à traiter la personne dans sa globalité, en reconnaissant l'interconnexion des différentes dimensions de son être : que ce soit les aspects physiques, mentaux, émotionnels, mais aussi sociaux. Cette approche particulière regroupe plusieurs professions de santé que nous appellerons complémentaires, car nous restons persuadées chez SOVA, que les approches médicales et holistiques sont nécessaires, afin de bénéficier d’un suivi complet en cas de SOPK.

Dans cette partie de l’article, nous te présenterons quelques-unes de ces professions (les plus pertinentes) : les ostéopathes, les naturopathes, les sophrologues, les acupuncteurs, les réflexologues et les coachs sportifs (liste non exhaustive).

Ton ostéopathe

L'ostéopathie est une approche thérapeutique qui se concentre sur la manipulation manuelle du système musculo-squelettique (muscles et os) pour améliorer la santé générale du corps. Les ostéopathes considèrent le corps humain comme une unité fonctionnelle où toutes les parties du corps sont interconnectées (c’est-à-dire un ensemble qui travaille ensemble). L'objectif de l'ostéopathie est de restaurer l'équilibre et la mobilité dans le corps afin de favoriser la guérison et de soulager les éventuelles douleurs.

En France, l’ostéopathie est réglementée depuis 2007 et seules les manipulations manuelles externes consenties (on ne peut pas te toucher sans ton accord) sont autorisées. (9) A nouveau, nous te conseillons d’être prudente dans le choix de tes accompagnants et de te renseigner sur le praticien avant de prendre rdv (vérifier sa formation, ses avis). Tu peux consulter notre page partenaires sur notre site. 

Pour en savoir plus sur les bienfaits de l'ostéopathie en cas de SOPK, tu peux aussi écouter notre podcast SOPK et de l'ostéopathie. 

En ce qui concerne la prise en charge des symptômes du SOPK, des études ont démontré qu’une séance d’ostéopathie de 45 minutes à 1 heure tous les 4 mois pourrait améliorer la qualité de vie de la patiente. (8) Tu peux consulter notamment pour des douleurs articulaires, musculaires, digestives ou encore des migraines. L’ostéopathe peut soulager certaines zones physiques et également apporter un soutien émotionnel. Il redonne de la mobilité à ces parties du corps endolories afin de diminuer l’inflammation locale. L’ostéopathe peut également avoir un rôle de prévention, s’il reconnaît certains symptômes (acné, prise de poids…) et il peut orienter vers un professionnel de santé spécialisé dans la prise en charge médicale du SOPK.

Cette pratique est différente et tout à fait complémentaire avec des séances de kinésithérapie.

Ton naturopathe

La naturopathie est une méthode d’accompagnement en santé naturelle qui se base à la fois sur des connaissances ancestrales du fonctionnement de l’être humain dans le monde qui l’entoure (médecine traditionnelle occidentale) mais aussi sur des études et enseignements modernes de la médecine (anatomie-physiologie, nutrition, phytothérapie…). Elle est par ailleurs reconnue par l’OMS et les instances européennes en tant que médecine non conventionnelle ou médecine traditionnelle.

La démarche du naturopathe est axée sur la prévention des maux et pathologies par l’éducation de santé et la responsabilisation de l’individu accompagné, offrant ainsi à chacun la possibilité de devenir autonome et acteur de son bien-être. Cet accompagnement ne remplace en aucun cas le suivi par un médecin généraliste ou spécialiste et les conseils du naturopathe ne se substituent jamais à la prise d’un traitement médicamenteux prescrit par ordonnance médicale.

Les trois piliers principaux d’accompagnement de la naturopathie sont : la réforme de l’alimentation, l’accompagnement à la reprise d’une activité physique et le soutien psycho émotionnel. Le naturopathe adapte ses conseils en fonction de la personne, de ses besoins et de ses moyens. Il pourra également te conseiller des compléments alimentaires ciblés s’il le juge pertinent. En tant que personne qui souffre de SOPK, tu as tout intérêt à aller consulter un naturopathe : la prise en charge est globale et s’intègre tout à fait à un suivi médical traditionnel. Par ailleurs, certaines études ont démontré que la prise en charge globale en naturopathie avait des effets positifs sur les symptômes du SOPK, en particulier combinée à la pratique du yoga. (10)

Attention néanmoins au choix du praticien : en France la profession n’est pas encore réglementée, afin d’être rassurée sur la qualité de la formation du naturopathe que tu consulteras, je t’invite à consulter les annuaires des fédérations professionnelles suivantes : www.lafena.fr, www.omnes.fr ou encore https://syndicat-naturopathie.fr/. Nous te conseillons également de te tourner vers un praticien spécialisé dans les troubles de la fertilité ou du cycle formé à l’accompagnement du SOPK (tu peux aller consulter leurs pages Instagram : tu y trouveras plein de contenus et ressources gratuites qui te permettront de te faire une première idée sur le naturopathe en question).

Autre point de vigilance : nous te conseillons d’éviter les programmes hyper chers qui promettent des miracles avec ton SOPK (guérison), encore une fois il s’agit d’une maladie chronique avec laquelle on doit apprendre à vivre, tout en soulageant tes symptômes. 

Ton sophrologue

La sophrologie est une méthode d’accompagnement psychocorporelle qui vise à rétablir l’équilibre entre le corps et le mental avec pour objectif d’améliorer le bien-être global. La sophrologie propose un ensemble de techniques de relaxation dans ce but. Parmi ces techniques, voici les trois grands types qui sont les plus souvent pratiqués : la respiration (par exemple : exercices de respirations ventrales où les inspirations sont plus courtes que les expirations), la visualisation mentale positive (association d’images mentales positives à des émotions) et la relaxation dynamique (mouvement corporel doux). La sophrologie s’exerce en particulier assis ou debout (pas allongé), individuellement ou en groupe.

Les motifs de consultation peuvent être très divers : bien-être physique, mental, besoin de détente, gestion des douleurs/de la maladie, amélioration de la confiance en soi, accompagnement en périnatalité, préparation à un événement/compétition/concours, trouble du sommeil, gestion du stress ou encore la régulation des angoisses/émotions.

L’intérêt de cette pratique pour la gestion des symptômes de ton SOPK est qu’elle agit sur plusieurs facteurs : la gestion de la douleur, la confiance en soi, l’acceptation (mieux vivre avec le syndrome, écoute bienveillante). (8) Tu peux pratiquer la sophrologie à l’aide de vidéos gratuites sur Youtube par exemple ou même grâce à des applications comme PETIT BAMBOU, Headspace ou Balance. Cependant, nous te recommandons de commencer par te faire accompagner d’un sophrologue pour apprendre les bases. Les séances peuvent ensuite être espacées jusqu’à ce que tu deviennes complètement autonome, et pratiquer seule chez toi, selon tes besoins.

À nouveau, cette profession n’est pas réglementée, afin d’être accompagnée par un professionnel de qualité, n’hésite pas à te renseigner auparavant (sur sa fiche google, sur son site ou encore les réseaux sociaux). Par ailleurs, si tu es déjà accompagnée par un ostéopathe ou un naturopathe, ils pourront t’orienter vers d’autres professionnels de confiance.

Ton acupuncteur

L'acupuncture est une pratique de médecine traditionnelle chinoise qui consiste à insérer des aiguilles fines à des points spécifiques du corps pour stimuler l'énergie vitale (appelée "qi" ou "chi") et rétablir l'équilibre. Cette méthode a l’avantage de permettre une prise en charge globale (aussi bien physique que psychologique). Ces séances peuvent également être intégrées à un suivi en médecine traditionnelle chinoise. Certaines patientes atteintes du SOPK ont exploré l'acupuncture comme une option complémentaire pour gérer leurs symptômes.

Bien que la recherche sur l'efficacité de l'acupuncture dans le traitement du SOPK soit limitée, certaines études suggèrent que l'acupuncture peut contribuer à réguler les niveaux d'hormones reproductives, améliorer la fonction ovarienne, et potentiellement favoriser la fertilité chez les femmes atteintes du SOPK. Ces mêmes études ont démontré que l’acupuncture pouvait limiter la résistance à l’insuline, les troubles du métabolisme (graisses) et améliorer l’humeur. (11)

Même si cette méthode peut t’aider à soulager tes symptômes comme pour beaucoup de méthodes naturelles, nous te recommandons fortement de consulter du personnel médical et d’avoir un suivi médical régulier ! Encore une fois, nous t’encourageons à te renseigner sur l’acupuncteur que tu auras choisi et de privilégier des praticiens que l’on t’aura recommandés (par d’autres praticiens, ton médecin ou même ton entourage).

Ton réflexologue

La réflexologie est une forme de thérapie qui se base sur l'idée que certaines zones spécifiques des pieds, des mains et des oreilles (appelées zones réflexes) sont liées à des organes et des systèmes spécifiques dans le corps. En stimulant ces zones réflexes par la pression manuelle ou à l’aide d’outils (pose d’une aiguille, d’une agrafe ou l’utilisation d’un détecteur électrique ou des doigts pour les oreilles), la réflexologie vise à favoriser l'équilibre global, améliorer la circulation et promouvoir le bien-être général. (12)

Peu d’études ont été faites sur l’impact de la réflexologie sur les symptômes du SOPK. Certaines études ont néanmoins prouvé une amélioration de l’ovulation et donc de la fertilité grâce à la réflexologie plantaire. (13) Malgré le peu de preuves scientifiques de la pertinence de la pratique de la réflexologie pour le SOPK, la plupart des études sur la réflexologie plantaire ont démontré que celle-ci est efficace pour réduire la douleur, notamment les maux de tête, les maux de dos, les douleurs articulaires, les douleurs post-césariennes, les douleurs aiguës chez les nourrissons, les douleurs de grossesse, les douleurs durant l’accouchement. (14)

Cette pratique peut donc t’être bénéfique, notamment pour réduire tes douleurs et améliorer ton bien être de manière générale.


Ton coach sportif

Ici, nous ne parlerons pas des coachs sportifs en salle de sport, qui ne sont pas forcément formés à la prise en charge de maladies et encore moins de troubles hormonaux et métaboliques comme le SOPK.

Non, ici je te parle de coachs particuliers, qui viennent à ton domicile ou qui peuvent te guider en visio. Ceux-ci seront capables de mieux adapter leurs conseils à tes besoins personnels et non de te donner un programme très généraliste comme aux autres clients d’une salle. Encore une fois, choisis bien ton coach : certaines coachs se sont spécialisées dans l’accompagnement sportif du SOPK, si tu tapes “coach SOPK” tu en trouveras sûrement sur Facebook ou Instagram.

Voici comment un coach sportif pourrait t’aider dans la gestion de ton SOPK : un coach sportif peut concevoir un programme d'exercices adapté à tes besoins spécifiques. Cela peut inclure des exercices cardiovasculaires, de renforcement musculaire et des activités axées sur la flexibilité. Un coach sportif peut t’aider à élaborer des stratégies d'exercice et de nutrition (lorsqu’ils sont formés) pour favoriser une gestion saine de ton poids (que tu sois en surpoids ou à l’inverse que tu peines à prendre du poids). Le coach sportif peut également collaborer avec d'autres professionnels de la santé pour développer un plan de remise en forme holistique, et adapté à ton profil individuel.

Par ailleurs, de nombreuses études ont démontré l’intérêt d’une activité physique régulière dans la prise en charge des symptômes du SOPK notamment l'amélioration de la sensibilité à l'insuline (15), soutenir la fertilité mais aussi favoriser une meilleure gestion du stress et des émotions. (16)

L'importance de se faire accompagner

En conclusion, chez SOVA nous sommes persuadées qu’un accompagnement global, qui comprend à la fois les aspects médicaux, émotionnels et sociaux de la maladie (SOPK), joue un rôle déterminant dans ton bien-être général, et dans l’amélioration des tes symptômes. Consulter et suivre les conseils du personnel médical spécialisé est une étape fondamentale pour comprendre les différentes facettes du SOPK et mettre en place une prise en charge adaptée. Les professionnels de la santé sont là pour te guider, te fournir des informations précieuses et personnaliser un plan de traitement qui correspond à tes besoins spécifiques.

On sait que la gestion du SOPK peut être source d'inquiétude et de stress, mais rappelle-toi que tu n’es pas seule dans ce combat. Tu peux compter sur le soutien de la communauté SOVA 😉.

La recherche avance et nous découvrons régulièrement des pistes de prise en charge supplémentaires pour nous aider à mieux vivre avec le SOPK, gardons espoir ! 

Références scientifiques

(1) SOPK : les spécialistes à consulter. (s. d.).  https://www.deuxiemeavis.fr/blog/article/689-traitement-du-sopk-quels-specialistes-consulter

(2) Is it necessary for you to see an endocrinologist for PCOS ? — PCOS Awareness Association. (s. d.). PCOS Awareness Association.  https://www.pcosaa.org/what-types-of-health-providers-understand-pcos

(3)  F, Z. (2022, 22 novembre). Nutritionniste ou diététicien : leurs rôles et leurs différences. Qare. https://www.qare.fr/sante/teleconsultation/nutritionniste-ou-dieteticien/ 

(4) Szczuko M, Kikut J, Szczuko U, Szydłowska I, Nawrocka-Rutkowska J, Ziętek M, Verbanac D, Saso L. Nutrition Strategy and Life Style in Polycystic Ovary Syndrome-Narrative Review. Nutrients. 2021 Jul 18;13(7):2452. doi: 10.3390/nu13072452. PMID: 34371961; PMCID: PMC8308732. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8308732/ 

(5) K.F. Michelmore, A.H. Balen, D.B. Dunger, Polycystic ovaries and eating disorders: are they related?, Human Reproduction, Volume 16, Issue 4, April 2001, Pages 765–769, https://doi.org/10.1093/humrep/16.4.765 

(6) Lu KT, Ho YC, Chang CL, Lan KC, Wu CC, Su YT. Evaluation of Bodily Pain Associated with Polycystic Ovary Syndrome: A Review of Health-Related Quality of Life and Potential Risk Factors. Biomedicines. 2022 Dec 9;10(12):3197. doi: 10.3390/biomedicines10123197. PMID: 36551953; PMCID: PMC9776021. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9776021/ 

(7) Indian Journal of Physiotherapy & Occupational Therapy . Oct-Dec2022, Vol. 16 Issue 4, p117-121. 5p. 

(8) Camille Duhoux. La prise en charge de la femme atteinte du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) à l’officine. Sciences pharmaceutiques. 2022. ffdumas-03931119f https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03931119v1/document 

(9) Ostéopathie, Ministère des Affaires sociales et de la Santé • Rédaction : DGS – Conception : Paragramme • S 13-057 • juin 2013 https://sante.gouv.fr/IMG/pdf/depliant_osteo_bat_2_.pdf

(10) Shrivastava R, Mishra S, Singh R, Shrivastava P. Effect of integrated approach of yoga and naturopathy on polycystic ovarian syndrome: A case study. J Family Med Prim Care. 2022 Apr;11(4):1525-1527. doi: 10.4103/jfmpc.jfmpc_651_21. Epub 2022 Mar 18. PMID: 35516692; PMCID: PMC9067236. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9067236/ 

(11) Ye Y, Zhou CC, Hu HQ, Fukuzawa I, Zhang HL. Underlying mechanisms of acupuncture therapy on polycystic ovary syndrome: Evidences from animal and clinical studies. Front Endocrinol (Lausanne). 2022 Oct 24;13:1035929. doi: 10.3389/fendo.2022.1035929. PMID: 36353235; PMCID: PMC9637827. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9637827/ 

(12) Fédération française des réflexologues - Origines et définition de la réflexologie. (s. d.). Fédération Française des Réflexologues. https://reflexologues.fr/origines-et definitions/#:~:text=La%20r%C3%A9flexologie%20est
%20une%20technique,une%20partie%20sp%C3%A9cifique%20du%20corps

(13) Jane Holt, Jonathan Lord, Umesh Acharya, Adrian White, Nyree O'Neill, Steve Shaw, Andy Barton, The effectiveness of foot reflexology in inducing ovulation: a sham-controlled randomized trial, Fertility and Sterility, Volume 91, Issue 6, 2009, Pages 2514-2519, ISSN 0015-0282, https://doi.org/10.1016/j.fertnstert.2008.04.016

(14) Cai DC, Chen CY, Lo TY. Foot Reflexology: Recent Research Trends and Prospects. Healthcare (Basel). 2022 Dec 20;11(1):9. doi: 10.3390/healthcare11010009. PMID: 36611469; PMCID: PMC9819031.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9819031/#:~:text=Most%20
clinical%20studies%20have%20found,fatigue%20%5B38%5D%
2C%20pain%20from

(15) Patten RK, Boyle RA, Moholdt T, Kiel I, Hopkins WG, Harrison CL, Stepto NK. Exercise Interventions in Polycystic Ovary Syndrome: A Systematic Review and Meta-Analysis. Front Physiol. 2020 Jul 7;11:606. doi: 10.3389/fphys.2020.00606. PMID: 32733258; PMCID: PMC7358428. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7358428/ 

(16) Butt, M.S., Saleem, J., Zakar, R. et al. Benefits of physical activity on reproductive health functions among polycystic ovarian syndrome women: a systematic review. BMC Public Health 23, 882 (2023). https://doi.org/10.1186/s12889-023-15730-8

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés